Presse : Le Télégramme / Locguénolé. Florian Boire nouveau chef du restaurant Locguenole

La presse locale en parle.
Merci au Journal Le Télégramme Lorient pour ce bel article, soulignant mon arrivée au Relais & Châteaux – Chateau de Locguenole , et surtout la volonté avec mon équipe de mettre en avant les producteurs locaux dans ce lieu exceptionnel.

 

#relaischateaux #chateau #locguenole #florianboire

>> lire l’article en entier

Visiter le site internet du Relais & Châteaux – Chateau de Locguénolé

29 juillet, la Sainte Marthe : Saint patron des cuisiniers !

Pourquoi un saint patron ?

Un saint patron est un saint, protecteur d’un lieu ou d’un groupe de personnes.

Il y a toujours eu des difficultés dans la vie des Hommes, que ce soit dans leur vie personnelle ou dans la vie de la société avec les guerres et les violences qui sont d’ailleurs toujours d’actualité. Ce sont ces difficultés que les saints ont combattu à leurs époques, les mêmes que l’on retrouve encore aujourd’hui. Nous menons toujours les mêmes combats. Loin d’être désuets et de ne faire partie que du passé, les saints demeurent pour la plupart un bel exemple de passionnés qui ont tout donné par amour pour Dieu et pour leurs semblables, dans l’espoir d’améliorer le monde. Et puisqu’ils sont près de Dieu, nous pouvons leur demander qu’ils nous protègent et intercèdent pour nous auprès de Lui.

Qui est notre Saint patron ?

C’est une sainte des Églises chrétiennes, célébrée le 4 juin par les orthodoxes et le 29 juillet par les catholiques. Elle est la sainte patronne de la ville de Tarascon

La légende la fait aller, avec d’autres saintes femmes, à Marseille, où elle chasse un dragon avec de l’eau bénite ou à Tarascon terrasser la tarasque. Marthe est aussi représentée en maîtresse de maison avec un trousseau de clés à la ceinture, et tenant un vase d’eau bénite5.

Célèbre phrase sur notre sainte patronne :

Sainte Marthe ne laissait pas d’être une sainte bien qu’on ne dise pas qu’elle fut contemplative…Si nous restions en contemplation comme Madeleine, il n’y aurait personne pour donner à manger à cet hôte divin. Que les sœurs se rappellent qu’il doit y avoir parmi elles quelque autres qui préparent le repas du Seigneur. Qu’elles s’estiment heureuses de le servir comme Marthe.

Invitons tous nos amis cuisiniers à se rassembler pour un moment de convivialité autours d’un verre et de mets plus ou moins raffinés afin de célébrer notre Saint patron. Echangeons sur nos tours de mains, nos problèmes, nos fournisseurs ; voyons cette fête comme une valeur de transmission.

Recette : L’huitre Gillardeau sur son tartare de fenouil et agrume, mousseux aux champagne de l’Aisne

L’huitre Gillardeau sur son tartare de fenouil et agrume, mousseux aux champagne de l’Aisne

Ce plat a été créé pour une Maison de Champagne, en accord Mets et Vins, afin de permettre une dégustation optimale du champagne et de mettre en valeur les produits de la Maison.


Une recette pour 4 personnes 

Base :
24 huitre spécial N°4
1 pièce de fenouil
1 pièce d’orange
1 plaque de pain de mie
Pm Poivre Timut (Poivre du Népal)

Siphon :
500 gr crème liquide 35%
100 gr de Champagne Blanc de Noir de La Maison Mercier
6 gr de sel
200grs de jus d’huitre

Réalisation :

Ouvrir les huitres et les pocher légèrement dans leur jus juste pour les raffermir.

Retirer les bardes de celles-ci et conserver les parures.

Tailler le pain de mie à la forme souhaitée et le cuire au four à 170°C entre deux plaques avec un peu de beurre.

Réaliser un tartare avec le fenouil, les segments d’orange et les bardes des huitres.

Confectionner le siphon en mélangeant tous les ingrédients et gazer à 2 cartouches.

Disposer le tartare au fond de l’assiette à l’aide d’un emporte pièce.
Mettre trois huitres sur le dessus, ajouter le disque de pain de mie sécher et remettre trois huitres. A l’intérieur mettre le siphon au Champagne et râper un peu de Timut et de zeste d’orange sur le mousseux.

Bonne dégustation.